linkedin logo
YouTube logo
Dailymotion logo

Transmettre mon savoir : le TUTORAT

Le tuteur est le vecteur privilégié de transmission des compétences au sein de l'entreprise.

Il accueille les nouveaux embauchés et les accompagne dans leurs parcours d'intégration, d'insertion, voire de formation.

La désignation d'un tuteur est obligatoire pour accompagner un salarié en contrat de professionnalisation et préconisé en période de professionnalisation.
Certains secteurs professionnels ont rendu cette désignation obligatoire (voir spécificités).
Il est nécessaire que l'employeur prévoie un aménagement de l'emploi du temps du tuteur pour lui permettre d'être en capacité d'assurer ses missions.

 

Missions du tuteur

Le tuteur a un rôle de transmission des compétences professionnelles, plus particulièrement dans le cas des salariés en contrats de professionnalisation car il assure les missions suivantes :

•    accueil, aide et information des salariés en contrat,
•    liaison entre le salarié et l'organisme de formation (ou le service de formation interne),
•    aide au salarié dans la gestion de son temps (alternance formation et poste de travail),
•    participation au suivi de l'évaluation de la formation.

Néanmoins, les missions du tuteur peuvent être élargies à l'accueil des nouveaux arrivants ou des stagiaires, et à l'accompagnement des salariés en période de professionnalisation.
Le tuteur n'a pas un rôle de formateur.

Un "Livret du tuteur" est à la disposition des employeurs et des tuteurs pour les aider à remplir leur mission et assurer le suivi.

 

Qui peut être tuteur d'un salarié en contrat de professionnalisation ?

Peut être tuteur un salarié volontaire, ayant une expérience professionnelle d'au moins 3 ans dont 2 ans dans un emploi de qualification au moins égal à celui de l'emploi pour lequel il exerce la fonction de tuteur.
L’employeur peut aussi assurer lui-même le tutorat s’il remplit les conditions de qualification, d’expérience et de formation préalables. Ce tutorat est limité à deux salariés bénéficiaires de contrats ou de périodes de professionnalisation simultanément.

Le tuteur peut suivre les activités de 3 salariés au plus.
Si le tuteur exerce la fonction pour la première fois, il ne peut tutorer que 3 personnes dont 2 conducteurs au maximum.

Rôle du tuteur dans un GEIQ ou un Groupement d'entreprises

Le tuteur est un maillon essentiel de l'intégration des salariés employés dans ce type d'organismes dans la mesure où il est en charge de la coordination entre les salariés, l'organisme de formation mais également les entreprises qui accueillent les salariés. Dans ce cadre, le tuteur peut accompagner plus de trois salariés.
Toutefois, deux tuteurs peuvent être désignés, l'un dans l'entreprise d'accueil, l'autre au sein du GEIQ afin d'assurer une meilleure coordination.

Formation du tuteur

Afin d'aider le tuteur à une meilleure appréhension de son rôle, une formation peut être financée à raison de 40 heures maximum au taux de 15 € de l'heure.
Certains secteurs professionnels ont prévu, dans leur Accord de branche, que tout tuteur soit formé préalablement à la conclusion d'un contrat le désignant en tant que tuteur (voir spécificités par secteur).

Bulletin d’inscription T Tutorat

Cas particulier de la branche du Transport routier de marchandises et activités auxiliaires

La branche "Transport routier de marchandises et activités auxiliaires" a subordonné l'acceptation des contrats de professionnalisation à la désignation d'un tuteur préalablement formé.

Tout tuteur primo accédant, qu'il soit salarié ou employeur, doit suivre ou avoir suivi une formation (un programme de formation a été arrêté par la CPNE) qui reste valable cinq ans.

Par dérogation, en 2012, un employeur ayant été tuteur au cours des cinq dernières années n'a pas l'obligation de suivre une formation, mais cette dérogation cesse dès lors qu'il est tuteur pour plus d'un bénéficiaire de contrats de professionnalisation.

Attaché au rôle du tuteur jugé primordial pour assurer la réussite de l'intégration des bénéficiaires de contrats de professionnalisation dans les entreprises, l'OPCA Transports et Services a développé, dans le cadre d'un financement du Conseil régional de Bourgogne et du FSE, un outil de formation à distance pour le tutorat.

Cet outil T-TUTOR@T est ouvert à toutes les entreprises adhérentes à l'OPCA Transports et Services.

Disponibilité et rémunération du tuteur

Le tuteur dispose d’une journée par mois pour exercer sa fonction.
Une attestation d’exercice de la fonction tutorale remise par l’employeur à l'issue d'un contrat de professionnalisation lui permet de faire valoir son expérience.

Une aide à l'entreprise pour faciliter la fonction tutorale

Pour favoriser l'exercice de la fonction tutorale, une aide (voir conditions financières de prise en charge dans le dispositif "contrats de professionnalisation") peut être accordée à l’entreprise à condition que le bénéficiaire du contrat de professionnalisation, l’employeur et le tuteur aient signé une CONVENTION D’ENGAGEMENT SUR LA MISE EN ŒUVRE DU TUTORAT DANS LE CADRE D’UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION (voir Convention Transports Routiers/Activités Auxiliaires ou Convention autres secteurs).

Tutorat externe pour certains publics prioritaires

L'OPCA Transports et Services pourra prendre en charge une partie des dépenses liées au tutorat externe de l'entreprise engagées pour les publics prioritaires, pour les personnes qui ont été suivies par un référent avant la signature du contrat, et pour les personnes n'ayant exercé aucune activité professionnelle à plein temps et en CDI au cours des trois années précédant la signature du contrat de professionnalisation.